L’Avenir : « Publication du Plan de trésorerie : le gouvernement fustige une interprétation erronée et fantaisiste »

Revue de presse du 19 février 2020

Les médias commentent des réactions enregistrées après la publication du plan de trésorerie du secteur public par le ministère des Finances.

Le ministre du Budget Mayo Mambeke a tenu à fixer l’opinion sur des interprétations erronées et fantaisistes à la suite de la publication par le ministère des Finances du plan de trésorerie, rapporte L’Avenir. Ce plan de trésorerie, explique le journal, est un outil de bonne gestion des finances publiques et n’est pas à confondre avec le budget de la République coulé dans la loi des finances.

Ainsi, le Plan de trésorerie est ajustable, c’est-à-dire varie périodiquement en fonction des données en présence, conclut le quotidien.

Forum des As note que techniquement, le plan de trésorerie est un document qui permet d'identifier tous les encaissements et tous les décaissements prévisibles d'une entreprise au cours de la première année de son existence.

Le Fonds monétaire international (FMI) avait demandé à la République démocratique du Congo (RDC) de faire preuve de plus de réalisme dans ses dépenses, rappelle le journal. Sur demande de l'institution, le gouvernement congolais a publié mardi 18 février, un plan de trésorerie, un instrument qui devrait lui permettre de rationaliser ses dépenses, après des dérapages en 2019, fait remarquer le quotidien.

A en croire Jean Baudoin Mayo, écrit Deskeco.com, ce document va permettre à la RDC de prévoir les recettes qu’elle va atteindre dans les prochains jours pour que ces dépenses soient contenues afin d’atteindre les performances exigées pour signer le contrat avec le FMI.

« La RDC négocie un programme avec le Fonds monétaire internationale. Nous sommes en pré-programme. Il y a des critères de performance que nous devons atteindre, notamment le financement monétaire zéro. Nous ne devons pas faire tourner la planche à billet. Les réserves monétaires de la Banque centrale évolue jusqu’à une certaine hauteur et cela nous impose une certaine discipline », explique le ministre Mayo dont les propos sont repris par Actualite.cd.

Le site web rappelle qu’il a fait cette déclaration à l’issue de la traditionnelle réunion du comité de conjoncture économique présidée par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba.

Ce plan de trésorerie du secteur public devra ensuite être adopté par le gouvernement, renseigne le portail.

Mais, assure La Prospérité qui reprend la déclaration du ministre Mayo, « le budget n’est nullement modifié et le gouvernement n’a pas le pouvoir de le faire ».

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner