Beni : la population de Rwenzori appelée à la vigilance, après les tueries des ADF


Plusieurs villages se vident de leurs habitants dans le groupement de Malambo, après les tueries de lundi 17 février d’une dizaine de civils à Halungupa, Hulebo et Manzalao par les rebelles ADF. 

Face à cette situation, le chef du secteur de Rwenzori, en territoire de Beni, Bozi Sindiwako, appelle la population de son entité au calme et à la vigilance.

Il annonce également le déploiement des renforts des FARDC dans la région : 

« Ce que je dirais à cette population, c’est de ne pas tellement avoir peur. Parce qu’il y a de ces coins-là qui n’étaient renforcés avec les militaires, mais le mouvement de déploiement a été fait depuis hier pour voir comment sécuriser la population. Il faut que la population garde le calme et avant de se déplacer, il faut qu’elle s’assure réellement s’il y a un danger. Mais, si elle veut aussi se déplacer sur base des rumeurs, ça sera aussi s’exposer ».

Pour lui, la population doit dénoncer tout cas suspect.« S’il y a un mouvement suspect que la population constate dans certains coins de l’entité, qu’elle ne tarde pas à nous signaler pour qu’à travers nos forces de défense et de sécurité, nous puissions prendre des mesures idoines pour sécuriser cette population », a-t-il poursuivi. 

Quinze civils ont été tués et au moins dix personnes enlevées dans une attaque attribuée aux rebelles des ADF dans la nuit de lundi 17 février à Halungupa en secteur de Rwenzori (Beni).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner