Nord-Kivu : la société civile dénonce la persistance de barrières illégales à Bwito

La nouvelle dynamique de la société civile au Nord-Kivu dénonce l’érection de barrières illégales dans différents groupements de la chefferie de Bwisha, en territoire de Rutshuru.

Ces barrières sont installées par des militaires FARDC récemment déployés dans ces milieux, longtemps en proie aux groupes armés.

D’après des sources locales, tout passant est dans l’obligation de payer 500 francs congolais à la barrière, avant de continuer sa route.

Le président provincial de cette structure citoyenne, Héritier Gashegu, dénonce ce comportement des militaires et demande au gouvernement provincial de tout faire pour dégager ces barrières illégales.

Vous pouvez écouter ici le président de la nouvelle dynamique de la société civile au Nord-Kivu :

/sites/default/files/2020-02/05._190220-p-f-gomason_fr_barriere_bwisha_web.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner