Maniema : violents combats signalés entre l’armée et les Maï-Maï Malaika à Tchétchénie


La société civile a signalé mardi 25 février de violents combats à l'arme lourde et légère entre l’armée et les Maï-Maï Malaika de Cheikh Assani à Tchétchénie, une localité située à plus de 20 Km de Salamabila-Centre dans le territoire de Kabambare (sud du Maniema).

Les forces loyalistes ont lancé une opération de poursuite de la milice des Maï-Maï Malaika encore actif dans cette région et ses environs, selon la société civile locale.

L'attaque était dirigée vers le quartier général du chef milicien, Cheikh Assani, situé dans la localité Tchétchénie. Ces opérations, ajoute la même source, avaient été lancées le 17 février, et le leader des Maï-Maï Malaika n'a riposté que dans la nuit du dimanche à lundi. Ces opérations s'inscriraient dans le cadre du rétablissement de la paix et la restauration de l'autorité de l’Etat au sud de la province du Maniema.

Des pillages et destruction des maisons d’habitation, des viols des femmes et des morts dans la cité et ses environs ont été signalés.

L’administrateur de territoire, pour sa part, déclare qu’aucun bilan réel n'est pas encore connu. Il signale également un calme relatif à Salamabila, malgré la crainte de la population de fréquenter les champs et leurs étangs piscicoles se trouvant à distance de leurs domiciles. Dans l’entre-temps, les FARDC sont toujours en opération en profondeur de la forêt.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner