Kinshasa : les vendeurs toujours installés sur le lieu de l’accident à By-Pass


Malgré le drame survenu dimanche 16 février sur la route By-pass, des vendeurs ont réinvesti les abords de la même chaussée, foulant au pied la recommandation du Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, de ne plus vendre sur cette chaussée.

Ils sont nombreux à étaler leurs marchandises notamment au niveau de Triangle et au Rond-Point Ngaba. Pourtant parmi les victimes de l’accident du 16 février dernier se trouvaient aussi des vendeurs. Le danger reste permanent car tous les véhicules poids lourds en provenance du Kongo Central passe chaque jour par l’avenue By-pass. Les vendeurs sont conscients du danger mais ne savent pas où aller.

« Créer les marchés,  après en ce moment-là il y a aura moyen d’enlever les mamans et leur dire d’aller vendre là-bas. Nous aussi, ça nous fait du mal, il y a beaucoup des gens qui meurent ici »,  s’insurge Jérémie, un des vendeurs sur le lieu.

Une vendeuse des brochettes de viande continue son commerce juste à côté de l’endroit où le grand camion accidenté avait fini sa course. Bien que consciente du danger, elle déplore le fait qu’il n’y ait pas un autre endroit où elle peut poursuivre son activité.

Dix-sept personnes avaient perdu la vie à la place Triangle le 16 février dernier lorsqu’un camion de type ben avait percuté des véhicules, piétons et vendeurs.

Les dépouilles des victimes de l’accident sortiront de la morgue des Cliniques Universitaires de Kinshasa vendredi 28 février.

Les familles éplorées avaient reçu chacune une enveloppe de la part du gouvernement pour l’organisation des funérailles.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner