Forum des As : « Général Delphin Kahimbi : Une mort qui soulève des questions »

Revue de presse du lundi 2 mars 2020

Les médias congolais reviennent ce lundi sur la mort du général Delphin Kahimbi.

Le décès inopiné le vendredi 28 février dernier, du général Delphin Kahimbi, alors chef d'état-major adjoint chargé du renseignement militaire suspendu la veille, demeure le principal sujet d'actualité qui défraie la chronique en RD Congo, rapporte Forum des As.

Depuis le week-end, ajoute le journal, la mort de ce proche du président de la République honoraire, Joseph Kabila, suscite des rumeurs aussi inévitables qu'invérifiables. L'émoi a ainsi atteint son comble au plus haut niveau de la sphère politique du pays, note le quotidien.

Dans cette foire aux supputations, il y en a qui soutiennent la thèse d'un suicide. D'autres parlent d'un assassinat. D'autres encore de la maladie. Reste à savoir si le défunt chef d'état-major adjoint chargé du renseignement militaire, s'était réellement donné la mort, s’interroge le tabloïd.

Au sujet des hypothèses d’assassinat ou de suicide avancées au sein de l’opinion, le général Léon Richard Kasonga, porte-parole de l’armée appelle la population à la patience, rassurant que « tous les moyens ont été mis en place de manière à scruter et à aboutir à la vérité », renseigne Actualite.cd.

Au cours du conseil des ministres de ce même vendredi, le président de la République a souhaité que les enquêtes soient rapidement menées afin de déterminer les circonstances exactes de la mort du général Kahimbi, ajoute le site web.

L’armée a ouvert des enquêtes, des éléments de la police scientifique ont même été mis à contribution alors que des recherches se poursuivent, fait remarquer Cas-info.ca.

Le Potentiel évoque une énième enquête au résultat hypothétique.

« Connaitra-t-on la vérité  sur  le  décès  du  général  Delphin Kahimbi », s’interroge le journal.

Le mystère demeure entier autour des motifs de sa suspension et des circonstances de son décès, explique le quotidien.

Dans un communiqué publié dimanche 1er mars, indique 7sur7.cd, la commission défense et sécurité de l'Assemblée nationale a rendu hommage à celui qu'il qualifie de ''vaillant fils militaire qui a consacré sa vie depuis son jeune âge jusqu'à sa disparition au service de son pays".

Cette commission dirigée par la député nationale Jaynet Kabila salue la mémoire d'autres vaillants militaires qui ont perdu leurs vies sous le drapeau, ajoute le site web.

Hubert Kabasu Babu, ancien gouverneur de la province du Kasaï Occidental et écrivain, dans une tribune publiée par La Prospérité, rend des hommages dignes  au Général Delphin Kahimbi et en appelle à la mise sur pied d’une commission parlementaire mixte pour exiger la lumière sur ce décès.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner