Kananga : la police présente deux présumés bandits accusés de plusieurs cambriolages

La police a présenté ce mardi 3 mars dans la matinée deux présumés bandits armés interpellés dimanche et lundi à Kananga. Ils sont soupçonnés d’avoir participé à plusieurs cambriolages enregistrés dans la ville. Une kalashnikov et une grenade lacrymogène ont été retrouvées sur eux. Les responsables urbains de la police annoncent poursuivre les recherches afin de retrouver d’éventuels complices.

La police a d’abord mis la main sur Patrick Ilunga dimanche en fin de matinée. Selon des sources policières, la veille, le présumé bandit avait tenté avec ses complices de s’introduire dans un couvent de religieuses dans la localité Ntambwe Saint Bernard. Le groupe se serait enfui après l’arrivée de la police alerté par les voisins.

Ce sont des policiers lancés à sa recherche qui ont finalement interpellés Patrick Ilunga. Ce dernier a déjà été condamné à Mbuji-Mayi et à Kananga à de lourdes peines de prison pour des actes de banditisme, font savoir des sources policières.

Le deuxième présumé bandit interpellé est Asani Biamungu. Soupçonné d’opérer en complicité avec Patrick Ilunga, il a été arrêté lundi.

Selon la police, un commerçant reconnu dans la ville qui a été victime d’un cambriolage a formellement identifié Asani Biamungu comme l’un des bandits qui se sont attaqués à lui il y a quelques semaines.

Le responsable urbain de la police signale que ces deux interpellations ont été réalisées grâce à des informations fournies par des habitants de la ville. Le colonel Lifoli s’en félicite et souhaite que la police continue de bénéficier de ce genre d’informations.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner