RDC : les évêques dénoncent « la prise en otage » du pays par les politiciens

« Coalition pour quel but » ? C’est le titre du message qui a sanctionné lundi 2 mars 2020, la fin de l’Assemblée permanente des membres de la Conférence épiscola nationale du Congo (CENCO).

Dans ce message, les évêques estiment que les alliés au pouvoir semblent plus préoccupés par leur positionnement politique que par le service à rendre au Peuple.

Il est inacceptable que le pays soit pris en otage par un accord qui, du reste, est occulte, poursuivent-ils.

Sur le plan sécuritaire, la CENCO note qu’on n’a jamais compté autant de morts en moins d’une année dans la partie Est du pays, comme c’est le cas actuellement.

Néanmoins, les évêques de la CENCO saluent les initiatives des gouvernants qui vont dans le sens du service du peuple, notamment la mise en œuvre effective de la gratuité de l’enseignement de base et les efforts de régularisation de la paie des enseignants.

Comment analyser le contenu du message des évêques ?

 

 

Invités :

-Abbé Donatien N’shole, Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

-Me Daniel Aselo, Secrétaire national en charge de la justice et des droits humains de l’UDPS, parti membre de la coalition au pouvoir.

-Professeur Jeef Mudimbi, Professeur à la Faculté des sciences sociales, département des sciences politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi.

 

 

/sites/default/files/2020-03/03032020_dec_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner