Coronavirus : la FEC appelle les opérateurs économiques à éviter la spéculation des prix

Le vice-président national de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) en charge de Petites et moyennes entreprises et du climat des affaires, Dieudonné Kasembo, a appelé mardi 10 mars les opérateurs économiques à ne pas spéculer sur les prix des produits provenant de pays frappés par le Coronavirus. L’impact économique de l’épidémie en RDC ne se fera pas sentir dans l’immédiat, car les stocks commandés avant l’explosion des cas dans le monde sont encore en train d’arriver, a-t-il assuré à Radio Okapi.

Dieudonné Kasembo indique que les Kinois seront en difficultés si le problème de cette épidémie n’arrive pas à être réglé assez rapidement :

« Même si dans l’immédiat on ne sent pas directement étant donné qu’il y a déjà certaines commandes qui avaient déjà été lancées avant que le fléau ne prenne autant d’ampleur, dans les jours à venir, nous allons nous retrouver vraiment en difficultés si on n’arrive pas à régler assez rapidement le problème de cette épidémie ».

Selon lui, la FEC en train de voir éventuellement comment trouver des produits de substitution et d’autres sources d’approvisionnement, où l’épidémie n’a pas encore atteint suffisamment la population.

« Aujourd’hui certains produits qu’on prenait en Chine, on sait les trouver en Inde par exemple ou bien vers le Bangkok, par exemple le riz et tout le reste. Ceci doit nous interpeller aussi, nous autres opérateurs économiques. Il y a certaines choses que nous pouvons produire localement au lieu de dépendre totalement de certains pays.  La Tanzanie et le Kenya consomment la plupart des produits qui sont fabriqués où ? dans leurs pays », a-t-il soutenu.

Le vice-président national des PME à la FEC soutient que cette situation doit pousser les opérateurs économiques congolais à tirer des leçons par rapport au fonctionnement de l’économie de la RDC.

Il les invite à éviter de faire des spéculations autour de cette crise pour créer la rareté des produits et augmenter leurs prix sur le marché.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner