La prise en charge des démobilisés en Rdc butée à la multiplicité des programmes DDR et des moyens financiers

La Mauvaise prise en charge des démobilisés est susceptible de décourager d’autres personnes à quitter des groupes armés opérant en République démocratique du Congo. 267 démobilisés cantonnés sur un terrain broussailleux du Centre d’entrainement des troupes aéroportées (CETA) dans la commune de la N’Sele à Kinshasa se disent abandonnés à leur triste sort.

En provenance de la Base militaire de Kitona dans la province du Kongo central, ils sont arrivés au camp Ceta en novembre 2019, ce après 3 à 5 ans de séparation avec leurs familles depuis leur désarmement et démobilisation. Jusqu’à ce jour, ils attendent avec impatience leur réinsertion sociale qui tarde à se matérialiser. Issus des groupes armés de l’Est de la Rdc, ils sont installés dans des tentes non éclairées et dorment à même le sol sur des morceaux de carton, faute des sacs de couchage. Ils interpellent la Monusco, le programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) et les autorités congolaises sur leur sort.

Le Chef DDR/Monusco à Goma, BARA DIENG s’interroge sur la personne qui a amené ces démobilisés au camp Ceta et déplore la multiplicité des programmes DDR et plaide pour plus de coordination. D’après lui, tout ce que la Monusco fait c’est d’accompagner le gouvernement congolais à travers le DDR et cela porte déjà des fruits en Ituri et dans le Nord-Kivu.  

D’où, la problématique de la prise en charge des démobilisés que Droits et Citoyenneté aborde aujourd’hui avec le Coordonnateur du Mécanisme national de suivi de l’Accord d’Addis-Abeba (MNS), Claude Ibalamki, le Chef DDR de la Monusco, Bara Dieng ainsi qu’avec La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’homme (VSV) plus un témoignage.  

Comment assurer la prise en charge des démobilisés ? Qui les cantonne et avec quelle promesse ? Comment le programme DDR procède-t-il ?

Jeef NGOY MULONDA a réalisé ce magazine.

Bonne écoute.

/sites/default/files/2020-03/10.03.20.-droitscit-prisechargedemobilisesweb.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner