Ituri : ville morte décrétée par les Hema pour protester contre l’insécurité à Djugu


Les activités sont paralysées mercredi 18 mars dans la ville de Bunia, en Ituri, suite à la ville morte de trois jours décrétée par la communauté Hema pour dénoncer les tueries de ses membres par des assaillants de la CODECO, dans le territoire de Djugu.

Les boutiques et les magasins se trouvant le long du boulevard de la Libération et sur l’Avenue Ituri sont restés fermés. Les institutions bancaires n’ont pas également ouvert leurs portes. De même que le marché central. Plusieurs stations-service ne sont pas également opérationnelles.

L’association culturelle ENTE qui regroupe les fils et filles de la communauté Hema fustige à travers cette journée ville morte les tueries de ses membres qui sont enregistrés quasi quotidiennement en territoire de Djugu. Selon son porte-parole Vicky Ngona, la Constitution de la RDC leur garantie le droit de se défendre face à ce qu’il qualifie d’extermination des membres de sa communauté.  Il dénonce la passivité de l’armée pour mettre fin à ces exactions. Cependant, l’association ENTE se réjouit à ce stade du respect de son mot d’ordre par une grande partie de la population au centre-ville. De leurs côtés, certains habitants déplorent cette initiative qui causent des préjudices énormes à la population dont la plupart vit au jour le jour.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner