RDC : l’ex-ministre de la Santé Oly Ilunga condamné à 5 ans de travaux forcés

L’ancien ministre de la Santé publique sous Joseph Kabila, Dr Oly Ilunga, a écopé de 5 ans des travaux forcés et 5 ans de privation de ses droits civiques. La Cour de cassation a prononcé son verdict lundi 23 mars à Kinshasa.

La Cour l’a reconnu coupable de malversation financière dans la gestion des fonds alloués à la lutte contre l’épidémie à virus Ebola en RDC.

Elle l’interdit également d’accès aux fonctions publiques, à une libération conditionnelle et à la réduction de la peine durant son emprisonnement.

Etant donné qu’il n’existe pas une loi fixant l’exécution des travaux forcés en RDC, Oly Ilunga purgera 5 ans en prison et ne pourra pas concourir à un vote quelconque pendant 5 ans au terme de sa peine. 

Dr Oly Ilunga, ministre honoraire de la Santé était en garde à vue depuis samedi 14 septembre 2019 à la coordination nationale de la police judiciaire à Kinshasa.

Il a été entendu le 27 août 2019 par la police, avec trois de ses anciens collaborateurs "sur la gestion des fonds alloués à la riposte au virus Ebola pendant qu’il était aux affaires". 

Ministre de la Santé entre 2016 et 2019, il avait démissionné de ses fonctions le 22 juillet 2019.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner