Maniema : interpellation des vendeurs pour hausse des prix des denrées alimentaires


Quelques vendeuses et vendeurs du marché centrale de Kindu (Maniema) ont été interpellés jeudi 26 mars par la police, sur ordre de l’autorité provinciale.

Selon les bourgmestres des communes de Kasuku et Mikelenge, ces vendeurs se permettent de hausser les prix des denrées alimentaires de façon spectaculaire,  alors que l’autorité provinciale avait déjà interdit cette pratique lors d’une réunion qu’elle avait tenu le mardi 24 mars à l’attention des membres du conseil provincial de sécurité.

D’après, le bourgmestre de la commune de Kasuku, Mopasa Bin Mopasa de Papy, un gobelet de sel, par exemple se négocie actuellement entre 2500 et 3.000F (1.7$US) alors qu’il coûte normalement 800 FC (0.46$US). Un gobelet du riz passe de 500 à 600FC (0.34$US) et un verre de haricot s’achète actuellement à 1000 FC (0.58$US) alors qu’il coûtait 700 FC (0.39$US), lundi 23 mars. 

Le gouverneur de province et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC)/Maniema se disent déterminés à lutter contre cette pratique en cette période où le pays fait face à la pandémie de coronavirus.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner