RDC : le Cardinal Ambongo a « l’impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion » du Coronavirus

Réagissant au report du confinement total de la Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo estime que « le pouvoir tâtonne dans la gestion » de l’épidémie de Coronavirus. Lors d’un point de presse tenu samedi 28 mars à Kinshasa, il a plutôt proposé « un confinement intégral » avec des mesures d’urgence humanitaire afin de réduire les risques de contamination au Covid 19.

Devant les journalistes, le Cardinal Ambongo a déclaré, au lendemain du report du confinement de la ville de Kinshasa :

« Ce recul donne l’impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion d’une matière aussi délicate que la santé publique de notre peuple en ce contexte de grave épidémie. Cette situation est tout simplement insupportable. Ne jouons pas avec la vie de notre peuple. Car toute vie est sacrée ».

A son avis, « le seul confinement intégral serait plus indiqué à ralentir l’expansion de cette terrible épidémie ».

Mais, pour qu’une telle mesure réussisse, propose-t-il, elle doit être accompagnée par d’autres mesures d’urgence humanitaire ; « c’est-à-dire mettre à la disposition des plus démunis les denrées alimentaires de première nécessité ; décréter la gratuité de l’eau et de l’électricité et combattre la spéculation des prix sur le marché ».

/sites/default/files/2020-03/28032020-p-f-kincardinal_fridolin_ambongo.mp3

Jeudi 26 mars, le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, avait annoncé que la ville serait en confinement total de trois semaines de manière intermittente. Tous les habitants devraient donc rester chacun chez soi durant quatre jours dès ce samedi 28 jusqu’au mardi 31 mars.

La nouvelle a donné lieu vendredi à une forte agitation dans la ville : engouement dans les marchés, supermarchés et banques, spéculation des prix, embouteillages…

Dans la soirée, Gentiny Ngobila est revenu sur sa décision pour reporter le confinement « à une date ultérieure ». Il a évoqué notamment la hausse exagérée et injustifiée des prix sur le marché et les menace d’ordre sécuritaire.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner