Coronavirus: « Le gouvernement doit adapter les mesures de contingence suivant l’évolution de la situation », selon Save the Children

« Le gouvernement doit adapter les mesures de contingence suivant l’évolution de la situation, pour atténuer l’impact du COVID-19 au niveau provincial et national », a déclaré le Conseiller Technique Santé à Save the Children, Clive Asiago Omoke.

Dans un communiqué publié mardi 31 mars à Kinshasa, Mr Omoke estime que les autorités congolaises peuvent d'ores et déjà tirer des leçons des mesures prises dans la lutte contre la maladie à virus Ebola afin de protéger les groupes les plus vulnérables.

Tout en saluant la création du Secrétariat Technique de la riposte de la pandémie du COVID-19 dirigée par le professeur Jean-Jacques Muyembe, qui pilote conjointement la riposte de la maladie à virus Ebola à l’Est de la République démocratique du Congo, le Bureau de Save the Children,  tient à rappeler l’expérience de la RDC face à la Virus Ebola (MVE) à l’Est de la RDC pour lutter contre le Coronavirus. 《Cette expérience a montré l’efficacité de l’application des mesures d’hygiène préventives, d’isolement et de la prise en charge des malades》, note le communiqué.

Save the Children a en outre attiré l’attention sur le risque accru encouru par les enfants souffrant de malnutrition. 《 Les affections respiratoires aiguës sur un terrain de malnutrition, représentant un risque  accru de complications chez les enfants de moins de cinq ans 》. 

Par ailleurs, poursuit le communiqué, les enfants des personnes touchées par le COVID-19 risquent d’être confrontés à un impact secondaire important : séparation de leurs tuteurs pendant la quarantaine ou pendant l’admission de ces derniers à l’hôpital ; accès réduit aux services de santé essentiels, écoles fermées et déplacement limités. 

Le Directeur de Programme à Save the Children, Dr Pierrot Mbela, a pour sa part declaré que 《 Contenir le COVID-19 nécessitera une réponse coordonnée pour protéger les enfants et les communautés les plus vulnérables contre les infections et les impacts secondaires sur la santé,  l’éducation et la protection, non liés au COVID-19 ». 

Certains centres de santé pourraient ne plus fonctionner d’où l’urgence de d’assurer une continuité de services de santé essentiels.

Enfin, Save the Children met en garde contre l’effondrement des services de santé vitaux pour les enfants, en cas propagation du COVID-19 sur toute l’étendue du territoire congolais. Une pression importante est à l’heure actuelle déjà mise sur des systèmes de santé qui luttent pour répondre aux besoins des enfants en proie à des maladies tueuses de l’enfant telles que la malnutrition, la pneumonie, le paludisme et la diarrhée chronique et la rougeole.

Dr Zaeem Haq, Directeur Médical Global chez Save the Children, a déclaré que 《Nous sommes fortement préoccupés par les implications potentiellement mortelles de la propagation du COVID-19 dans les pays à moyens à faible revenus. Toute épidémie de grande échelle aura un impact sur le  bien-être des enfants, à la fois psychologique et physique. Les enfants portent déjà le fardeau de la plupart des maladies infectieuses dans le monde et les familles ont déjà de grandes difficultés à obtenir des soins de santé adéquats ».

Sans une action de soutien d’urgence du gouvernement, la pandémie pourrait détourner les services de santé vitaux des communautés, qui luttent déjà contre des maladies mortelles, conclut le communiqué

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner