RDC : l’ASADHO demande la libération des condamnés dans l’affaire Laurent-Désiré Kabila

L’Association africaine pour la défense des droits de l’homme (ASADHO) demande au Président de la République, Félix Tshisekedi, de libérer Eddy Kapend et ses compagnons condamnés depuis 19 ans dans l’affaire de l’assassinat de feu Président Laurent Désiré Kabila. Dans une interview accordée mercredi 8 avril à Radio Okapi, son président, Jean-Claude Katende, sollicite aussi la grâce présidentielle en faveur de ces personnes « à cause de la pandémie du Coronavirus », plaide M. Katende.

« Le ministre de la Justice a initié certaines mesures de libération conditionnelle de certains prisonniers pour désengorger la prison de Makala qui a déjà entre de 8 000 et 9 000 personnes. Je crois que c’est dans ce sens-là que le gouvernement doit aller pour libérer le plus des gens possibles. Surtout quand nous considérons qu’ils ont déjà fait plus de 19 ans en prison, ils sont affaiblis et les garder en prison en ces conditions-là, c’est vraiment les exposer à une mort certaine », a-t-il déclaré.

Selon lui, les condamnés dans l’affaire de Laurent-Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001, ont été victimes de l'injustice les 19 dernières années.

Il sollicite aussi pour la sortie de prison de tous les prisonniers ayant déjà purgé plus de la moitié de leur peine, conformément à l’article 87 de la Constitution.

Cet article stipule : « Le Président de la République exerce le droit de grâce. Il peut remettre, commuer ou réduire les peines. »

« Maintenir en prison tous ces détenus qui ont déjà passé plus de 10 ans en prison serait les exposer à la mort face à la pandémie du Coronavirus », estime Jean-Claude Katende.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner