L’ASADHO plaide pour une mesure de grâce en faveur des condamnés dans le procès de Laurent-Désiré Kabila

L’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO) demande au Président de la République de profiter de la commémoration de la mort de Laurent-Désiré Kabila, pour gracier les condamnés dans son procès.

Dans une déclaration à la presse à Kinshasa, le 16 janvier, date anniversaire de l’assassinat de l’ancien chef de l’Etat, son président Jean-Claude Katende, a rappelé que ces condamnés avaient bénéficié de plusieurs lois d’amnistie, non exécutées pour des raisons inexpliquées.

Comment commentez-vous cette actualité ?

/sites/default/files/2020-01/20200121-pa-condamnes-assassinat-mzeelaurent-kabila-site.mp3

Thème du mercredi 22 janvier 2020

 L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) s’oppose au partage des entreprises publiques entre FCC et CACH.

Pour cette structure de la société civile, le partage des entreprises entre les deux familles politiques est une violation du principe de l’égalité de chance, qui donne l’opportunité à tout Congolais d’accéder à un poste de responsabilité sur base de ses compétences en lieu et place du quota des partis politiques.

Comment commentez-vous cette actualité ?

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner