Georges Kapiamba : « Il existe des indices sérieux de culpabilité à charge » de Vital Kamerhe

Vital Kamerhe a passé sa première nuit dans la prison de Makala après avoir été placé sous mandat d’arrêt provisoire par le parquet général prés la cour d’appel de Kinshasa-Matete. Cela veut dire « qu’il existe des indices sérieux de culpabilité à sa charge », explique Me Georges Kapiamba, président de l’ONG ACAJ.

« En termes claires, ça veut dire que le parquet général de Kinshasa Matete doit avoir considéré qu’après l’audition de plus de 6 heures de Vital Kamerhe, qu’il existe des indices sérieux de culpabilité à sa charge et qu’il y a crainte à ce que en le laissant en liberté, il ne puisse pas encore comparaitre devant les magistrats lorsqu’on aura besoin de lui », précise l’avocat Kapiamba.

Selon lui, la fuite de M. Kamerhe serait à craindre en le laissant en liberté.

« Il allait surement compromettre la suite de l’instruction. Et donc, il fallait prendre ces mesures-là à caractère conservatoire restreignant sa liberté. Donc, il va rester dans la prison de Makala pendant au moins cinq jours, avant que le parquet ne décide de la suite », poursuit la même source.

Le président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice se dit satisfait de la manière dont la justice est en train de conduire les enquêtes sur la corruption et détournement des deniers publics par certains agents de l’Etat.

Me Georges Kapiamba est interrogé par Caniche Mukongo :

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner