ACP : « Prochain congrès du parlement pour prendre acte de l’état d’urgence, selon Alexis Thambwe »

Revue de presse du lundi 13 avril 2020.

La convocation du Congrès par le Parlement de la RDC, la nomination de François Muamba comme coordonnateur du Conseil présidentiel de l’éveil stratégique et le dossier de Vital Kamerhe alimentent la presse congolaise lundi 13 avril 2020.

Le président du sénat, Alexis Thambwe Mwamba, a révélé que son institution et l’Assemblée nationale se réuniront bientôt en congrès pour prendre acte de l’état d’urgence sanitaire décrétée depuis le 24 mars 2020, indique l’Agence congolaise de presse (ACP).

Il a souligné que le parlement évite la crise institutionnelle, ajoutant que les parlementaires vont débattre sur une loi qui va formaliser « l’Etat d’urgence sanitaire », ajoute l’agence officielle.

Mais pour le président du Parti Lumumbiste Progressiste, (MLP), Franck Diongo, ce congrès n'est pas opportun étant donné que la République démocratique du Congo est dans un État d'urgence sanitaire, rapporte 7sur7.cd

Et Jean-Marc Kabund de renchérir : « Je ne crois pas que ce Congrès aura lieu , le président de la République n’en a pas fait la demande», titre Actualité.cd

Selon lui, « Thambwe Mwamba veut faire croire à l'opinion que le président de la République a violé la constitution en proclamant l'état d’urgence ». Il est convaincu que « si on convoque un Congrès pour régulariser l'état d'urgence proclamé par le chef de l'Etat, ce sera une violation de la Constitution ».

François Muamba nommé

Toujours dans le registre politique, Cas-info.ca renseigne que Félix Tshisekedi nomme François Muamba Coordonnateur du Conseil présidentiel de veille stratégique.

Ce service nouvellement créé à la Présidence de la République a pour mission de suivre l’ensemble des engagements du président de la République depuis sa prise de fonction et de faciliter la prise des décisions stratégiques au plus haut sommet de la République Démocratique du Congo, complète Congoprofond.net

Travaux de 100 jours : Kamerhe, le dossier devient criminel, révèle Le Phare qui se penche sur les questions judiciaires. Le quotidien rappelle indique le dossier VK [Vital Kamerhe] pèse lourd, oui, très lourd. On en a eu pour preuves les révélations faites le samedi 11 avril 2020 lors de l’audience foraine du Tripaix / Matete consacrée à la demande de liberté provisoire introduite par l’inculpé Vital Kamerhe Lwa Kanyiginyi.

Invité à rejoindre les arguments de la défense selon lesquels la place du Coordonnateur du Programme d’urgence des travaux de 100 jours du Chef de l’Etat n’est pas en prison au regard de « sa qualité d’homme d’Etat, responsable de par ses fonctions, de père de famille avec une adresse fixe et précise… », l’Officier du Ministère Public a jeté un véritable pavé dans la mare. VK, a révélé l’Avocat Général Sylvain Kaluila, a exposé la vie de la population en mettant sur le marché des médicaments impropres à la consommation. Une accusation terrible, surtout en cette période de propagation de la pandémie de coronavirus et des rumeurs persistantes de vente de la chloroquine périmée, écrit le tabloïd.

Dans l'affaire des médicaments, Vital Kamerhe, affirment ses avocats, se serait également dédouané. Le leader de l'UNC aurait soutenu que c'est à tort que le parquet l'incrimine dans ce dossier, rétorque Forum des As.

Vital Kamerhe aurait fait savoir que c'est l'actuel ministre de la Santé qui aurait déclaré au Conseil des ministres que les médicaments livrés par Trade plus étaient conformes avant de les mettre à la disposition des services habilités.

S’agit-il d’un acharnement politique ? La question mérite d’être posée au moment où l’aspect politique sur ce dossier continu de travailler l’opinion tant nationale qu’internationale, s’interroge La Prospérité.

« Le droit ne sera pas dit si les juges et magistrats continuent à travailler dans l’objectif de satisfaire les appétits de la hiérarchie dans les affaire de la justice’’, dit un avocat qui a requis l’anonymat. A lui de poursuivre que «quand vous voulez en savoir un peu plus sur le dossier, les juges répondent : Maître, la hiérarchie a déjà décidé …»

En santé, Actu-30.info indique qu’un nouveau cas de Coronavirus a été confirmé à Kinshasa. Ce qui porte le total à 235.

La capitale demeure l’épicentre de la pandémie. Elle compte, à ce jour, 223 cas de Coronavirus, devant les Nord et Sud-Kivu qui comptent respectivement 5 et 4 cas.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner