RDC : au moins 15 morts après accrochages entre policiers et adeptes de Bundu dia Mayala à Songololo


Quinze personnes ont été tuées et huit autres blessées graves lors de l’incursion des adeptes de Bundu dia Mayala (BDM) mercredi 22 avril (2h TU) dans le territoire de Songololo au Kongo-Central, a indiqué le coordonnateur de la société civile locale, Raymond Tona Tona.

Les affrontements entre la police et ces fidèles de Ne Muanda Nsemi ont duré près de 2 heures, au Kilomètre 5, situé dans le chef-lieu du territoire de Songololo.

Le coordonnateur de la société civile de cette contrée indique que ces adeptes ciblaient la résidence de l'administration du territoire et les agents non originaires de services publics œuvrant notamment au poste frontalier de Lufu. Cette information a été également confirmée par une source policière.

De leur côté, les journalistes qui se trouvent à la morgue de l'hôpital IME Kimpese parlent de dix-sept morts.

Raymond Tona Tona a également dénoncé l'amateurisme de la police, l’accusant de gâchette facile face aux personnes non armées.

Il appelle le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à prendre en compte les revendications du leader de Bundu dia Mayala, dont certaines, selon lui, sont fondées.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner