La société civile dénonce la violation des droits humains lors de la traque des FDLR à Rutshuru

Au moins six civils ont été tués et près de deux cent cinquante cases des habitants incendiées lors d’une opération militaire contre les rebelles des FDLR, qui est entée vendredi 24 avril à sa deuxième semaine dans la localité de Katsuba, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), selon des sources de la société civile du groupement Tongo. Ces sources disent déplorer les actes de violation des droits humains qui accompagnent ces opérations militaires.  

Ces opérations, qui auraient été lancées au courant de la semaine dernière, touchent les villages Kanyero, Kasali, Munzenze et Kazaroo, entre autres, du groupement Tongo. Les six civils, qui seraient tombés dans le feu croisé entre les FARDC et les présumés FDLR, ont été enterrés jeudi par la Croix-Rouge locale, précise la société civile.

En outre, parmi les deux cent cinquante cases incendiées dans ces villages, il y aurait quelques dépôts de vivres. Pour ces sources, ces « violations des droits humains dans des opérations militaires » éveillent déjà dans le milieu des soupçons que tous les militaires engagés dans ces combats n’appartiendraient pas aux troupes des Forces armées de la RDC.

Contacté à ce sujet par Radio Okapi, le porte-parole des opérations Sokola 2, major Ndjike Kaiko, confirme ces opérations, mais rejette toute allégation faisant état de la présence de troupes étrangères au sein des éléments des FARDC engagés dans ces combats. Il infirme, une fois encore, les déclarations faites par certaines sources civiles dans le territoire de Rutshuru relatives à la présence de militaires rwandais dans la zone avec mission de traquer les rebelles rwandais des FDLR.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner