Port de masque obligatoire à Kinshasa : la police accusée de tracasseries

Le port obligatoire des masques dans la ville de Kinshasa devient une occasion pour les policiers de se faire l'argent sur le dos de la population, dénoncent des habitants de certains quartiers de Kinshasa.

En effet, depuis l'exigence d'une amande de 5000 francs congolais (2,8USD) à verser par toute personne sans masques sur la place publique, certains policiers en fait un fonds de commerce.

D'après les habitants contactés par Radio Okapi, les policiers se livrent plus à l'exigence de cette amande qui malheureusement prend une direction difficile à retracer.

C'est le cas de cette dame qui a été interpellée par la police, alors qu'elle faisait sa marche matinale sur l'avenue Benseke à la colline dénommée « 80 jours » quartier Joli parc à Ngaliema.

« Il est important qu’on commence par la sensibilisation. La police fait mal son travail. Un policier m’a interpellé. J’avais mon masque. Au bout de ma marche, j’étais essoufflée. Je l’ai enlevé. Le policier m’a exigé l’amende parce que le masque se trouvait entre mes mains et ne couvrait pas mon nez et ma bouche. Je lui ai demandé de me présenter le document que je devrais remplir pour payer cette amende. Finalement, il m’a laissé passer. Mais aux autres, il a fait payer cette amende », explique-t-elle sous anonymat.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner