La ville de Kalemie est dans le noir

La ville de Kalemie est privée d’électricité depuis vendredi 8 mai matin, à la suite de l’arrêt de la centrale hydroélectrique de Bendera. Pour la Société nationale d’électricité (SNEL), cette situation est due aux travaux de maintenance de la machine. La population, quant à elle, ne cache pas son inquiétude à cause du contexte difficile lié aux inondations qui touchent cette ville du Tanganyika.

C’est depuis 8 heures locales de vendredi que la centrale hydro-électrique de Bendera a cessé de tourner. D’après un communiqué radiodiffusé de la SNEL, l’arrêt est dû aux travaux de maintenance. Toutes les 2 000 heures de fonctionnement, la société procède en effet à la maintenance de l’unique machine encore en service.

Le colonisateur en avait installé deux de 8,5 mégawatts chacune. La seconde est tombée en panne depuis plus de deux décennies.

Les travaux de réfection devraient durer trois jours. Le problème cette fois-ci, c’est que l’interruption de la fourniture d’électricité intervient dans un contexte où la ville est en proie à des inondations.

La coupure d’électricité pourrait entrainer des perturbations dans la fourniture d’eau potable et laisser libre cours à des maladies d’origine hydrique, redoutent des sources sanitaires.

En outre, les nombreux points de lavage installés dans les différents coins de la ville dans le cadre de la prévention contre la COVID-19 pourraient en pâtir.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner