Sud-Kivu : trois journées ville morte à Lulenge pour obtenir le départ d’un officier des FARDC

Trois journées ville morte se sont clôturées dimanche 17 mai sur toute l’étendue du secteur de Lulenge à l’extrême sud du territoire de Fizi (Sud-Kivu), frontalier avec le territoire de Kabambare, dans la province du Maniema.

Toutes les activités ont été paralysées ainsi que la circulation sur le tronçon routier entre le Sud-Kivu et le Maniema.

La population répondait à l’appel de la société civile pour solliciter le départ d'un commandant des FARDC de cette région. Cet officier supérieur du grade de colonel avait copieusement tabassé en public le chef de secteur de Lulenge pour avoir dénoncé la présence de multiples barrières tenues par les militaires pour rançonner la population.

La victime, le chef de secteur de Lulenge, poursuit les soins médicaux dans une structure sanitaire de Kilembwe.

Radio Okapi n'a pas pu joindre les officiers militaires pour réagir à cet effet.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner