Hausse des prix des produits : l’Assemblée nationale interpelle la ministre de l’Economie

L’Assemblée nationale se dit préoccupée par la hausse des prix des produits de première nécessite sur le marché en dépit de la suspension des plusieurs taxes par le gouvernement.

Et c’est à cette préoccupation principale que la ministre de l’Economie, Acacia Bandubola a répondu jeudi 28 mai devant les députés nationaux membres de la commission Suivi et évaluation de la chambre basse du Parlement.

Selon le rapporteur de la commission Suivi et évaluation de l’Assemblée Nationale, Gary Sakata, le gouvernement devrait renforcer les mesures pour assurer la baisse des prix des produits de première nécessité sur le marché :

« En dehors du secteur des hydrocarbures dont on a senti une baisse du prix, pour les autres produits, on n’a rien senti ».

En réaction, la ministre de l’Economie affirme que durant ce temps de crise liée à la covid-19, le gouvernement a décidé des mesures conjoncturelles ayant pour finalités d'investir dans les secteurs productifs comme l'agriculture, la pêche, l'élevage ainsi que tout ce qui se rapporte au développement rural.

Pour faire face à cette flambée de prix sur le marché durant cette période de la pandémie a Coronavirus, la ministre de l’économie a rassuré les députés que le gouvernement est engagé en vue de ravitailler les grands centres urbains en vivres.

Plusieurs autres questions ont été abordées lors de ces échanges en commission notamment la problématique de la TVA, le petit commerce réservé aux nationaux, le prix du baril de pétrole, ainsi que les barrières qui obstruent les échanges économiques entre les entités territoriales.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner