L'agenda genre est en marche en RDC avec le choix de Patricia Nseya, au poste de 1e vice-présidente à l'assemblée nationale, selon le CAFCO


Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) salue le choix porté par le parti présidentiel UDPS sur la députée, Patricia Nseya, au poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale, en remplacement de Jean-Marc Kabund.

Dans un entretien accordé mercredi 10 juin à Radio Okapi, la présidente de cette plateforme, Rose Mutombo Kiese a estimé qu'avec ce choix, l’agenda genre est en marche en République démocratique du Congo (RDC). 

« C’est un sentiment de joie, CAFCO, en tant que plateforme de femmes, ne peut qu’applaudir cela. Nous saluons vraiment la volonté politique de l’UDPS en proposant Mme Patricia Nseya à la tête de l’Assemblée nationale comme vice-présidente. Et nous osons croire que c’est l’agenda genre qui est en marche avec le leadership de nouvelles autorités », a déclaré la présidente de CAFCO, Rose Mutombo Kiese.

Pour elle, les élus de la Chambre basse devraient  prendre acte du concept genre pour le rendre effectif.

«Quand il y a plusieurs hommes, ça n’a jamais posé de problème. C’est un problème de compétence, point barre. Et que les lois de notre pays encouragent qu’il y ait égalité des sexes. C’est vraiment une grande joie, nous comptons sur les députés pour que ce choix porté sur l’honorable Patricia Nseya soit effectif », a-t-elle indiqué.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner