Le « Congo n’est pas à vendre » exige plus de transparence dans la sélection du prochain fabricant du passeport congolais


Le Contrat qui lie l'Etat Congolais à la société SEMLEX, dans la production des passeports expire ce jeudi 11 juin.

Au cours d'un point de presse tenu mercredi 10 juin à Kinshasa, Jimmy Kande, du Reseau Pan africain de lutte contre la Corruption et Membre de cette synergie, appelle également le gouvernement à lancer un appel d' offre pour plus de transparence dans la production des passeports.

Pour ce faire, la Synergie de la Société Civile le « Congo n'est pas à vendre » demande au président de la République de concrétiser sa promesse de campagne électorale de baisser le prix du passeport.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner