RDC : un réseau d’ONG plaide pour un non-renouvellement du contrat Semlex pour les passeports

Des ONG congolaises et des mouvements citoyens demandent au président Felix Tshisekedi de ne pas reconduire le contrat qui lie la RDC à la société Semlex qui fabrique les passeports congolais.

 Dans une déclaration à la presse mercredi 13 mai à Kinshasa, le Réseau panafricain de lutte contre la corruption a en outre demandé à la justice d’enquêter sur les allégations de corruption liées à l’attribution du marché des passeports congolais à Semlex.

 

Selon Jimmy Kande, coordonnateur du Réseau panafricain de lutte contre la corruption, le passeport congolais coûte cher. Officiellement il coûte 185 USD. Un prix jugé excessif par un groupe d’ONG et de mouvements citoyens.

 Ces organisations parmi lesquelles, la FIDH, Filimbi et la ligue des électeurs, indiquent que 51 détenteurs des passeports congolais se sont constitués partie civile en Belgique dans le procès contre la société Semlex.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner