RDC : le député Christian Mwando plaide pour l’allègement des taxes qui asphyxient les opérateurs miniers

Le député Christian Mwando estime que les mesures restrictives liées à la pandémie à Coronavirus imposent un nouveau mode de fonctionnement qui exigent un allègement des taxes qui asphyxient les opérateurs miniers.

 Selon lui, la politique fiscale du secteur minier constitue un danger pour l'avenir des entreprises extractives dans le grand Katanga.

D'où son appel au ministère des Mines et au gouvernement de manière générale à prendre des mesures idoines qui épargneront la faillite de ces entreprises.

« Vous savez que la chine et l’Europe ont fermé leurs frontières. Donc ces entreprises ne vendent plus. Le taux d’achat pour le cuivre est passé de 8000 USD à 5000 USD. Et donc, ces entreprises ont perdu 40% de leur marge et il est important aujourd’hui, pour maintenir une décision saluée par tous de maintenir le personnel, le ministre des Mines doit savoir que les entreprises qui ont par exemple 1% de teneur sont en difficulté », a indiqué le député Christian Mwando.

Il ajoute :

« Les sociétés miniers ont au moins 12 taxes entre autre la redevance minière, les taxes sur l’exportation, les taxes sur l’importation, la taxe sur la transformation locale des produits miniers, la taxe sur le personnel,…

Donc c’est autant des taxes qui pèsent sur ces entreprises et dont aucune n’a été allégée. Pendant la période de covid-19, jusqu’au rétablissement du coût de cuivre autour de 7000 USD la tonne, le gouvernement doit pouvoir supprimer ou alléger certaines de ces taxes par rapport aux négociations que le gouvernement doit ouvrir avec les sociétés minières ».

Christian Mwando craint par ailleurs que la faillite des entreprises actuellement en difficulté ne puisse engendrer un regain d'insécurité à cause du chômage des milliers d'ouvriers qui perdront leur emploi.

Vous pouvez suivre ici l’interview de Christian Mwando Nsimba avec  Billy Yvan Lutumba :

/sites/default/files/2020-06/christian_mwando.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner