Le GTC REDD /Lubumbashi salue le contrôle des titres de 9 concessions forestières de l’Equateur

Le Groupe de travail Climat REDD Rénové a salué vendredi 19 juin la décision prise par le Premier ministre enjoignant au ministre de l’Environnement d’observer les mesures conservatoires sur les neuf concessions forestières dans l'ancienne province de l’Equateur. Pour le président national de ce groupe de travail, Omer Kabasele, cette décision rencontre leur lutte, qui consiste à dénoncer tous les actes commis en violation de la loi et du moratoire au sujet de ces concessions forestières cédées depuis le mois de janvier dernier aux exploitants forestiers étrangers.

« C’est depuis 2005 que nous avons ce moratoire, qui a toujours été violé et les neuf concessions forestières que le ministre de l’Environnement a eu à céder aux entreprises minières. C’était également en violation du moratoire et même des mesures d’application de ce moratoire et même les décisions qui ont été prises à la clôture du processeur de conversion des titres n'ont pas été respectées. C’est ainsi qu'on a dénoncé et la lutte de GTC RR, c’est l’annulation pure et simple de tous les actes que le ministre a eu à poser en cédant ces concessions. Tout ce qu'il faut faire présentement à cette étape du plaidoyer, c’est d'abord de saluer les actes posés par le Premier ministre que nous encourageons », a déclaré Omer Kabasele.

Le président national de ce groupe de travail assure que son équipe va continuer à travailler pour suivre de plus près que le travail que l’inspection des finances.

« Nous allons continuer à travailler de manière à suivre de plus près que le travail que l’inspection des finances fera sur instruction du Premier ministre. Et nous maintenons notre position : il faut aller jusqu’ à la revue annuelle des titres de concessions forestières et on finira par solliciter ce qu'on a toujours demandé : l’annulation pure et simple de tous les actes illégaux posés par rapport aux concessions forestières  en RDC de manière générale et dans le grand Equateur en particulier », a-t-il conclu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner