RDC : les femmes absentes de la vie politique aux premières heures de l’indépendance

La RDC a célébré ses 60 ans d'indépendance mardi 30 juin 2020. Si la gente masculine a pris une part active dans les travaux et rencontres qui ont préparé le pays à accéder à la souveraineté nationale et internationale, les femmes ont été absentes.

Aucune femme n’a par exemple pris part à la réunion de janvier 1960 appelée « Table ronde » à Bruxelles. Ces assises ont ouvert un nouveau chapitre dans l'histoire de l'ancienne colonie belge.

Selon Raphael Mpanu Mpanu Bibanda, journaliste et homme politique (de l'époque), cette absence des femmes pourrait être expliqué par les pesanteurs culturelles et le manque d'instruction de la gente féminine de cette époque.

C'est bien plus tard, dans les années 66 que la RDC affiche la première femme universitaire, au nom de Sophie Madeleine Kanza.

Et c'est sous le régime du président Mobutu que plusieurs visages féminins font leur apparition avec notamment Soki Fuani, Nzuzi wa Mbombo, Ekila Liyonda, Ndombe Sita et tant d'autres.

Cette ouverture de l'espace politique à la femme, a contribué à l'émergence d'une gente féminine dynamique qui a incité bien de jeunes femmes à se lancer dans le combat pour la promotion des droits de la femme.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner