RDC : l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI est « irrégulier », selon Steve Kivuata

L’entérinement par l’Assemblée nationale du procès-verbal des confessions religieuses portant désignation de Ronsard Malonda comme prochain président de la CENI est « irrégulier ». Le Secrétaire général du parti politique Nouvel élan, Steve Kivuata, l’a affirmé vendredi 3 juillet 2020, dans une interview accordée à Radio Okapi.

Il révèle que le document sur lequel les députés nationaux se sont basés ne porte la signature ni du président, ni du vice-président des confessions religieuses.

Pour lui, les députés ont travaillé sur base « d’un faux document. »

« Nous avons toujours désapprouvé la candidature de M. Ronsard Malonda. C’est un Nangaa Bis [ancien président de la CENI], qui a participé à la participé à la planification et à l’exécution du hold-up électoral en 2018. Il ne peut pas être celui qui va nous organiser les prochaines élections, parce que nous souhaitons qu’elles soient démocratiques et transparentes », déclare Steve Kivuata.

Il pense que M. Malonda est à la solde du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme électorale de l’ancien président Joseph Kabila.

« Les confessions religieuses, principalement l’Eglise catholique et l’Eglise protestante ont fait remarquer qu’ils n’ont jamais voté pour Ronsard Malonda. D’ailleurs, c’est un fervent catholique mais de manière frauduleuse, sa candidature a été portée par l’Eglise Kimbanguiste, alors qu’il ne prie pas dans cette église », révèle Steve Kivuata.

Dans une déclaration faite le même vendredi 3 juillet, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) dit avoir appris avec « stupéfaction » l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Son secrétaire général, l’Abbé Donatien Nsole affirme que c’est un « grand pas en arrière pour la RDC.»

L'entérinement par l'Assemblée nationale de la candidature de Ronsard Malonda intervient alors que plusieurs voix se sont élevées dont celle de l’Eglise catholique, de l’opposition pour dénoncer des ‘’manœuvres’’ orchestrées pour la désignation du nouveau président de la CENI.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner