RDC : l’avocat de Dan Gertler accuse les ONG internationales Global witness et PPLAAF des pratiques frauduleuses

 
L'avocat du conseil de défense de Dan Gertler et de Afriland First Bank, Me Eric Moutet a affirmé mercredi 8 juillet à Kinshasa qu'il est important que les ONG qui instituent des enquêtes et publient des rapports sur des institutions ou des personnalités rendent également compte de leur manière de collecte de preuves.

Me Eric Moutet s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue à Kinshasa, après le dépôt devant la justice française des pièces justificatives démontrant ce que l’avocat qualifie de pratiques frauduleuses de la part des ONG internationales Global witness et PPLAAF.

L’avocat conseil de Dan Gertler et de Afriland First Bank soutient que la justice doit normalement examiner la manière dont ces ONG opèrent pour aboutir à des conclusions qui parfois arrivent a désorienter l’opinion.

"Ces organisations vont passer du statut des ONG défenseur de leurs principes, de lanceur d’alerte et de la lutte contre la corruption à autres choses parce qu’a partir du moment où on dit je n’ai pas la preuve, mais on dit je vais vous diffamer quand même on ne peut que constater qu’il y a derrière ça une intention de nuire parce que si on n’a pas la preuve on ne publie pas. C’est ça le principe. Si on décide de publier malgré cela c’est que l’objectif n’est pas de donner la vérité d’un dossier. Le premier objectif c’est de salir, de diffamer", a-t-il déclaré.

L’avocat d’Afriland First Bank Congo a par ailleurs indiqué que Global Witness et PPLAAF ont carrément refusé l’expertise d’un cabinet médico-légale indépendant en vue d’examiner les preuves qu’ils détenaient contre Dan Gertler et la banque :

"Depuis plusieurs mois nous proposons un audit contradictoire dans cette affaire. C’est à dire un échange contradictoire. Pour qu’un échange puisse être contradictoire, il doit être loyal, il doit être au même niveau c’est-à-dire que quand vous me dites que j’ai une pièce qui dit que…, et bien il faut que vous la montrer mais ce n’est ce qu’ils font", a-t-il déploré.

D'après Global Witness et PLAAF, le milliardaire Dan Getler essaierait d’échapper aux sanctions américaines dont il fait l’objet grâce à un réseau de blanchiment d’argent présumé dans lequel serait impliqué Afriland First Bank.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner