Actualite.cd : « Félix Tshisekedi rencontre Sassou Nguesso à Brazzaville »

Revue de presse de ce jeudi 16 juillet 2020

La visite du président Felix Tshisekedi à son homologue de Brazzaville ainsi que la marche projetée par le CLC le dimanche prochain figurent parmi les sujets les plus commentés de la presse kinoise de ce matin.

Actualite.cd annonce la rencontre mercredi 15 juillet 20 à Brazzaville entre  Felix Tshisekedi et Sassou Nguesso.
D’après ce media en ligne, « le Chef de l'État, Félix Tshisekedi a échangé mercredi 15 juillet avec le Président congolais, Denis Sassou Nguesso à Brazzaville où il est arrivé le même jour. Tshisekedi est allé répondre à l'invitation de son homologue du Congo d'en face.
L'objet de ce déplacement n'est pas connu. Mais d'après la presse présidentielle, cette visite de 24 heures vise à "raffermir les relations séculaires entre les deux Etats liés par la géographie et l'histoire ".
C'est la troisième visite de Félix Tshisekedi à Brazzaville en tant que Chef de l'État. Mais sa deuxième sortie après celle de Bruxelles la semaine dernière, en cette période de la pandémie de coronavirus.
La prospérité pour sa part confirme également la traversée de la majestueuse Fleuve Congo, de Félix Tshisekedi pour répondre à l’invitation de son homologue Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo.
« Ce tête-à-tête arrive au moment où sur le plan d’intégrité nationale, la RDC est menacée sérieusement par ses voisins », souligne La Prospérité.
Au sujet de l’intergrite nationale, Ouragan.fm note que Sassou et Tshisekedi ont évoqué l'épineux dossier du conflit frontalier RDC-Zambie
« A peine arrivé mercredi 15 juillet 2020  dans la capitale de l’autre Congo ( Brazzaville), le président Rd-congolais, Félix Tshisekedi s’est entrenu avec son homologue Denis Sassou Nguesso sur l’embarrassant dossier de la présence des troupes zambiennes sur le sol congolais », poursuit le media.
D’après ce media, un mini-sommet est en préparation. « Il réunira les deux pays en conflit ( RDC et Zambie ), le Zimbabwe qui assure la présidence de la SADC et le Congo-Brazzaville ( à la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs -CIRGL) », précise Ouragan.fm qui rappelle que depuis quelques mois, un contentieux frontalier oppose la RDC et la Zambie. Les populations locales et élus du coin dénoncent la présence, sur le territoire congolais, de l’armée zambienne.
« Si la Zambie nie toujours les faits, Kinshasa hausse de plus en plus le ton et exige un retrait inconditionnel. »
N’eût-été la médiation régionale, rapporte Ouragan. Fm, on a failli, de peu, assister à un affrontement militaire entre les armées de deux pays. « Les autorités de Brazzaville sont à la manœuvre pour la réussite de cette réunion », conclut-t-il.

Dimanche 19 juillet : le CLC confirme son rendez-vous dans la rue !

D’après La prospérité, « après Udps et Lamuka, ce dimanche 19 juillet, le Comité Laïc de Coordination (CLC), en synergie avec tous ses partenaires de la société civile, sera de nouveau dans la rue dans tout le pays pour exiger sans toute autre forme de procès, la dissolution de l’Assemblée Nationale qui, selon eux, a administré «la preuve de sa parfaite inutilité et de son évidente nocivité ».
Le journal fait allusion, à l’entérinement par cette chambre du Parlement, de Ronsard Malonda à la tête de la Centrale Electorale, en dépit de nombreuses contestations sur la légalité de la démarche ainsi que des avis contraires de part et d’autre. « Ce sera la troisième marche populaire, toutes tenues en l’espace de 10 jours, pour crier au respect de la démocratie en RDC », rappelle le journal avant d’ajouter que « L’objectif de cette marche sera de protester et de revendiquer auprès de Félix-Antoine Tshisekedi, Président de la République et Garant du bon fonctionnement des institutions, à décider de sa dissolution. Ce qui, d’une manière ou d’une autre, anéantira tout schéma de conservation illégale du pouvoir. »
 
 
Kasaï central : détournement des fonds, la FEC appelle les opérateurs à ne pas payer la taxe conventionnelle

Dans sa livraison de ce jeudi 16 juillet 2020, Dépêche.cd rapporte les accusations du président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC/Kasaï central) sur le détournement présumé de plus de 600. 000 USD générés par la taxe Conventionnelle pour la reconstruction de la Province.
« Jean Assaka dit constater une  gestion opaque des fonds générés par cette taxe  depuis  l’avènement du gouvernement Martin KABUYA », indique dépêche.cd
D’après la FEC, « c’est depuis l’accession du gouvernement Martin Kabuya que nous n’avons pas la traçabilité de cet argent. Tout ceci a été confirmé par le Gouverneur intérimaire, lui aussi n’a pas des traces » rapporte depeche.cd avant d’ajouter que le compte qui loge cet argent est vide pour le moment alors que ces fonds étaient destinés aux projets à impact visibles notamment l’électricité et la construction des routes.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner