Ituri : 5 morts et 7 femmes violées dans quatre villages de Djugu

Cinq personnes ont été tuées et sept femmes violées dans les attaques de quatre villages des secteurs de Walendu Djatsi, Pitsi et de la chefferie de Bahema Baguru par des miliciens de la CODECO samedi 18 juillet en territoire de Djugu.

Ce bilan est avancé par des sources de sécurité locales.

Parmi les victimes, il y a un orpailleur et ses deux fils qui sont tombés dans l’embuscade de ces hommes armés pendant qu’ils se rendaient dans une carrière minière.

La première attaque de CODECO s’est déroulée au village Wakoko en secteur de Walendu Djatsi. Quatre assaillants munis de fusils ont investi cette localité vers 3 h du matin en tirant des coups de feu. Selon des sources locales, deux personnes qui cherchaient à se sauver ont été atteintes par des balles et sont mortes.

Ces assaillants ont également emporté des chèvres et pillé d’autres biens de la population.

La deuxième attaque s’est produite au village Limani, proche de Nizi en chefferie de Bahema Baguru. Ces hommes armés ont ouvert le feu sur trois personnes, membres d’une même famille qui se rendaient dans une carrière minière. Ce meurtre a suscité une vive tension dans le milieu où les habitants se disent lassés des exactions de la milice CODECO.

Au village d’Ukareba dans le secteur de Walendu Pitsi, ces miliciens ont pris en otage sept femmes qui ont été violées puis relâchées. Le dernier cas d’incursion est signalé au village de Tsotso où ces miliciens ont tiré plusieurs coups de feu sans faire des victimes.

Ils se sont également livrés au pillage des biens de la population. Toutes ces attaques ont entrainé le déplacement des habitants qui demandent au gouvernement de restaurer la paix en territoire de Djugu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner