Nord-Kivu : une milice Maï-Maï recrute des jeunes et soumet la population de Vingyo aux travaux forcés

Un nouveau groupe Maï-Maï soumet la population aux travaux forcés et payements des amendes exorbitantes à Vingyo, village situé au sud de Butembo en chefferie des Baswagha dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu). Selon Bayireke Kisusu, coordonnateur de la nouvelle société civile de Lubero qui alerte, cette situation sévit dans ce coin depuis quatre mois. Il indique que ces miliciens font croire aux habitants qu’ils attendent leur démobilisation alors qu’ils sont en train de recruter des jeunes dans leur mouvement.

Bayireke Kisusu plaide pour le délogement de ce groupe afin de libérer la population de ce calvaire.

« Jusque-là, le chef n’est pas encore connu. C’est un groupe nouveau. C’est 4 mois qu’ils sont en train de recruter de nouveaux adhérents. La population est en train de souffrir dans cette entité. Alors, nous demandons aux autorités politico-administratives surtout au service sécuritaire qui est l’armée de faire des enquêtes pour mettre fin à cette situation », décrit Bayireke Kisusu.

Le lieutenant Antony Mwalushayi, porte-parole intérimaire du secteur opérationnel Grand Nord-Kivu et Sokola 1 fait savoir que l’armée va prendre cette alerte au sérieux et va apporter une solution.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner