Sud-Kivu : 220 personnes massacrées à Mwenga rapportent les députés provinciaux


D'après des députés provinciaux du Sud-Kivu, plus de 220 personnes auraient été massacrées, les femmes violées et plusieurs maisons incendiées à Kipupu, dans le secteur d’Itombwe, en territoire de Mwenga (Sud-Kivu) lors des combats qui se sont déroulés dans la nuit du 16 au 17 Juillet, attribué aux groupes armés Gumino et Twigwaneho.

Dans une déclaration publiée lundi 20 juillet à Bukavu, trente députés provinciaux disent être très préoccupés par ce énième drame commis dans les hauts plateaux de Fizi-Mwemga-Uvira.

Ils dénoncent l’insécurité grandissante dans cette partie du pays.

Ils demandent ainsi au chef de l’Etat de tout mettre en œuvre pour la pacification de la partie Est du pays en installant le quartier général de l’armée dans cette partie de la RDC.
Au gouvernement Congolais, estiment-ils, de renforcer les effectifs des militaires déployés pour lutte contre les groupes armés locaux et étrangers.

Les élus provinciaux du Sud-Kivu demandent également à la MONUSCO de revoir son déploiement dans la province du Sud-Kivu pour une meilleure protection des civils.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner