Sud-Kivu : situation sécuritaire préoccupante dans les hauts plateaux d’Uvira et de Mwenga

Les représentants des déplacés internes à Bijombo ont dénoncé une forte concentration de groupes armés, notamment les présumés Twigwaneho à Kamombo, dans le territoire de Fizi. Ils l’ont dit à une mission conjointe d’évaluation de la MONUSCO qui s’est rendue depuis mercredi 1er juillet dans les hauts plateaux de Mikenge, en territoire de Mwenga et à Bijombo, dans le territoire d’Uvira.

Certaines sources locales à Bijombo affirment que des jeunes auraient quitté Minembwe en direction de la forêt de Bijabo pour venir en aide au colonel mutin des FARDC Michel Rukunda.

Ils auraient l’objectif d’attaquer le village de Kipupu qui est le bastion des combattants maï maï dans le secteur d’Itombwe, en territoire de Mwenga.

De leur côté, les représentants des déplacés internes de Mikenge dénoncent le rassemblement des combattants maï maï à Kipupu et dans les villages environnants. Ces miliciens maï maï pourraient lancer une attaque contre Bijabo et Ngoma où est signalée la présence de Michel Rukunda et de ses hommes.  

Du côté de l’armée, des sources militaires affirment que des renforts des troupes sont attendus dans la région en vue d’empêcher les affrontements des parties en présence.

Les déplacés rencontres ont par ailleurs recommandé à la MONUSCO de plaider en vue de mettre fin au ravitaillement en armes et munitions aux différents groupes armés qui se rangent en ordre de bataille ces jours dans les hauts plateaux

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner