Kongo-Central : la police demande aux organisateurs des marches contre Matubuana et Matusila de les différer

Le commissaire provincial de la police nationale congolaise au Kongo-Central, Placide Nyembo demande aux différents organisateurs des marches prévues vendredi 31 juillet   à Matadi de les différer à des dates différentes dans le souci d'éviter les affrontements entre différentes parties. Il l’indique dans un communiqué lu ce jeudi 30 juillet par le porte-parole du commissariat provincial, le commissaire supérieur principal Robert Ndjadi.

Dans plusieurs « marches de la libération de la province du Kongo-Central » prévues le 31 juillet à Matadi, dont certains manifesteront contre le gouverneur Atou Matubuana et les autres contre le président de l'assemblée provinciale Pierre Anatole Matusila, nombreux parmi  ses  organisateurs  souhaitent attenter aux personnes et aux   institutions au cours  de la marche, argumente le communiqué de l'inspection provinciale de police du Kongo-Central.

Le Kongo-Central fait face à une tension entre les animateurs du gouvernement provincial et l’assemblée provinciale. Le gouverneur évincé par une frange des députés provinciaux a toujours dénoncé la procédure ayant abouti à sa déchéance. La plénière s’est déroulée, non pas au siège de l’organe délibérant, mais dans un endroit qui a empêché aux autres députés de participer à cette plénière.

Le gouverneur a saisi les instances judiciaires et politiques. Deux camps se sont formés : les pro Matubuana et les pro Matusila.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner