Nord-Kivu : les députés et hommes politiques appelés à évoluer vers la constitution pour la retenue à la source de 40%


Le ministre provincial des finances, David Kamuha, estime qu’il est important d’appliquer la disposition relative à la retenue à la source des 40% des recettes générées par les provinces.

Le ministre David Kamuha, qui s’est exprimé mardi 28 juillet à Radio Okapi, a lancé un appel aux députés nationaux et aux hommes politiques à évoluer vers l’application de cette disposition de la constitution, pour donner la chance à la rétrocession.

Il réagissait ainsi au retard de rétrocession qu’enregistrent les provinces.

Une situation qui, selon lui, a plusieurs incidences sur la vie économique des provinces.

« Je sais que tous les gouvernements provinciaux auraient souhaité que le pouvoir central puisse rétrocéder régulièrement ou mensuellement à chaque province. Mais, je dois aussi reconnaitre que, la République est en train de traverser des moments très difficiles par rapport à la covid-19. Mais, nous plaidons pour qu’effectivement, au niveau du pouvoir central, les efforts soient fournis pour rétrocéder régulièrement à toutes les provinces ainsi qu’aux entités territoriales décentralisées ; puis que la République, ce n’est pas la capitale. La République, c’est l’ensemble de toutes les provinces. Mais, nous avons confiance au Chef de l’Etat et au gouvernement. Nous pensons qu’ils vont comprendre la nécessité d’appuyer et de rétrocéder les provinces", a indiqué David Kamuha.

Le ministre Kamuha a, par ailleurs, appelé les provinces à fournir des efforts pour mobiliser les recettes propres pour pouvoir se prendre en charge.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner