Nord-Kivu : la coordination de la nouvelle société civile de Beni accuse des militaires FARDC de tracasserie dans le groupement Malio, en chefferie de Bashu


La coordination de la nouvelle société civile de Beni accuse des militaires FARDC de tracasserie dans le groupement Malio en chefferie de Bashu, précisément à Rwawa, Butuhe, Vurondo et Musenge, à une dizaine des kilomètres au Nord–Ouest de Butembo.

Selon le coordonnateur de la nouvelle société civile de la chefferie de Bashu, Moïse Kiputulu, les incriminés soumettent des habitants à des travaux forcés et ceux qui n’exécutent pas paient des amandes exorbitantes.  

Ces militaires, ajoute-il, distribuent des jetons à ceux qui participent aux travaux d’aménagement de leurs installations ou de tout autre endroit ciblé par eux. 

Après le travail, c’est le contrôle des jetons qui s’en suit. Ceux qui n’auront pas de jeton, sont sommés de payer l’amande d’une chèvre ou son équivalant en Franc Congolais. Ceux qui ne s’exécutent pas, sont souvent arrêtés précise Moïse Kiputulu. Pour la nouvelle société civile, ce comportement non seulement appauvri la population mais constitue une violation des droits de l’homme.

 Cette structure citoyenne  demande l’implication des autorités compétentes en vue d’y mettre fin. 

Par ailleurs, le Chef de la Chefferie de Bashu est resté injoignable. Et pourtant, il avait adressé une lettre aux autorités militaires de la région il y a de cela quelques mois, pour toujours dénoncer des cas de tracasseries militaires dans cette zone.

Contacté à ce sujet, le Général Opia Patrick, le commandant des opérations Sokola 1 axe Sud, déclare ne pas être au courant de cette situation. Il promet toutefois de s’y impliquer pour  sanctionner les auteurs  de cet acte si cela s’avérait vrai. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner