Butembo : deux enfants-soldats quittent une milice et se rendent à la MONUSCO

Deux enfants, anciens miliciens du groupe Maï-Maï Congo Ebebi du leader Dragon se sont rendus à la Monusco il y a quelques jours. Il s’agit de deux jeunes dont l’un âgé de 16 et l’autres de 17 ans. Ces anciens enfants soldats ont été accueillis par les officiers de la protection de l’enfant de la MONUSCO. Ces derniers les ont par la suite orientés au Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), pour leur réinsertion communautaire.

L’un des deux affirme avoir été capturé par les fidèles du leader Dragon à Kambau, près de Njiapanda-Mangurejipa dans le territoire de Lubero.

« Ils m’avaient pris en otage la nuit pendant que je vendais parce que je faisais mon petit commerce. Ils m’ont emmené jusqu’à leur base. Ils m’ont dit que je ne rentrerais plus sinon ils vont me tuer. Alors j’ai eu peur de la mort et j’ai accepté de travailler avec eux. Ainsi j’ai passé un mois et demi dans ce groupe dirigé par Dragon », témoigne-t-il.

Il dit n’avoir pas trouvé sa place dans le rang des miliciens et il s’est décidé de fuir.

« J’ai beaucoup souffert. C’est pourquoi je me suis emmené à la MONUSCO. D’ailleurs ils disaient même que je commencerais à percevoir mon salaire, mais arrivé à la fin du mois, je n’ai rien reçu », relate-t-il.

Selon son récit, pour avoir même le savon, il fallait piller.

« Il n’y a que la souffrance là-bas, les gens ne font que fumer le chanvre, Il n’y a pas à manger, le chef nous donnait seulement la magie pour faire la guerre. Notre travail était seulement de piller les biens de la population », racconte-t-il.

Cet ancien enfant-soldat demande aux autres enfants qui sont encore dans les groupes armés de lui emboiter les pas.

« Je demande à ceux qui restent encore dans la brousse dans les groupes armés de quitter comme moi, par ce qu’ils se font souffrir pour rien. Aujourd’hui, moi je deviens libre et je suis vraiment bénéficiaire », se réjouit-il.

Le leader Maï-Maï Dragon a adhéré au processus de démobilisation entrepris par le gouvernement provincial. Lui et ses hommes, sont pré-cantonnés à Liboyo dans le secteur de Bapere.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner