Ituri : une trentaine des morts en l'espace de deux mois au Sud d'Irumu


Dans une déclaration à la presse, dimanche 16 août, le député national Jackson Ausse a annoncé qu'une trentaine des morts sont déjà enregistrés en l'espace de moins de deux mois, au Sud d'Irumu (Ituri).

Selon ce deputé, il ne se passe pas un jour sans qu’on n'enregistre des atrocités des hommes armés dans ce territoire. "La milice la plus citée dans ces violences, c’est la Force Patriotique et Intégrationniste du Congo (FPIC)", a-t-il indiqué.

Des structures de jeunes de ce territoire aussi appellent l’armée à se mobiliser pour arrêter ces tueries. C'est le cas de Justin Mabara, un jeune leader local, qui a parlé d'une psychose et de panique parmi la population ces derniers jours dans plusieurs villages au Sud d’Irumu, suite à ces exactions.
Pour lui, les FARDC doivent anticiper ces tueries de civils suivies de vols de bétail.

Le dernier cas de tueries a été enregistré samedi 15 août : sept personnes dont cinq enfants, ont été lâchement abattues par des éléments identifiés aux miliciens de la FPIC.

Aucune réaction n'a été enregistrée du côté des FARDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner