Nord-Kivu : un policier tué lors d'une attaque des présumés Maï-Maï à Kanyabayonga


Un policier a été tué dans la nuit de dimanche à lundi 17 août et son arme emportée lors d'une attaque des présumés Maï-Maï UPDI du feu général autoproclamé Kitete Bushu, dans l’agglomération de Kanyabayonga, au Nord de la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru.

Selon les sources administratives locales, un groupe des Maï-Maï, estimé à une dizaine, a attaqué le poste du sous-commissariat de la PNC de Bitongi dans l’agglomération de Kanyabayonga. Les policiers commis à la garde du poste, estimés à 5, ont essayé de résister et il s’en est suivi un échange des tirs qui a duré une dizaine de minutes semant la panique dans la cité.

Pour l’instant, aucun bilan n’a été enregistré du côté des assaillants mais un des policiers commis à garde du sous-commissariat a été tué et son arme emportée, avancent ces sources. 

Le feu général autoproclamé Kitete Bushu fut un ancien allié de NDC-Rénové de Guidon. Il a été tué, par les Maï-Maï de Kabidon le 17 juillet à Miriki. Après son assassinat, une trentaine de ses combattants s’étaient rendus à la MONUSCO, mais des centaines d’autres ont quitté Ikobo, à Walikale et Miriki au sud de Lubero pour se concentrer dans le groupement de Kanyabayonga en territoire de Rutshuru. 

Les autorités coutumières locales de Kanyabayonga, qui craignent que ces Maï-Maï se réarment, pour poursuivre leurs activités criminelles, demandent au gouvernement de  les traquer dans leur maquis ce,  avant que le pire n’arrive.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner