Viol sur mineure : une ONG dénonce un arrangement à l’amiable entre le présumé violeur et la famille de la victime à Luiza

Une ONG œuvrant dans la défense des droits de l’homme dénonce le règlement à l’amiable d’un cas de viol entre le présumé violeur et la famille de la victime. L’affaire a eu lieu à Luiza, situé à près de 210 kms au Sud de Kananga. Pour cette structure, cette situation favorise l’impunité et décourage plus d’un. Le magistrat accusé, parle d’une rumeur sans fondement.

Diverses sources locales de Luiza indiquent qu’un abbé du diocèse catholique local a passé la nuit de vendredi au cachot du parquet. D’après ces sources, ce prêtre aurait violé, engrossé et fait avorte une mineure de 17 ans. Sous anonymat, l’un des membres d’une structure des Droits de l’Homme confirme la nouvelle. Il indique que cet homme de Dieu a été relâché par un magistrat après avoir versé une importante somme en devise étrangère au parquet et à la famille de la victime.

Le magistrat accusé n’infirme ni ne confirme les faits. Il reconnait seulement qu’à Luiza la rumeur a force de loi. Selon lui, le Procureur General près la Cour d’Appel de Kananga est la personne la mieux indiquée pour s’exprimer sur ce sujet.

Le procureur affirme que l’abbé est en liberté provisoire car le parquet local ne retrouve aucun membre de la famille plaignante. Maurice Kama indique que le TGI/Tshimbulu sera en chambre foraine à Luiza dès ce lundi 17 aout. Il demande ainsi aux structures locales de lui amener la fille victime ou les membres de sa famille.

Sur place plusieurs habitants témoignent que la famille de la victime a disparu dans la nature.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner