Le Phare : Affaire Ngokas- Mokia : la CSJ avait déjà tranché

Revue de presse de ce mardi 18 août 2020

La plupart des journaux reviennent sur le déguerpissement intervenu lundi 17 août du député Ngoy Kasanji d’une résidence occupée depuis 2013

« Déguerpi hier lundi 17 août 2020 de la résidence qu’il occupait sur l’avenue Roi Baudouin, dans la commune de la Gombe, par un huissier de justice assisté des éléments des forces de l’ordre, Ngoy Kasandji, député national et ancien gouverneur de la province du Kasaï-Oriental, se plaint d’avoir été victime d’un règlement des comptes politiques », rapporte Le Phare. D’après ce quotidien, Ngoy Kasanji n’aurait pas été notifié de ce déguerpissement et qu’il n’existerait aucune décision de justice au sujet de la parcelle querellée.

Son adversaire, à savoir Gabriel Mokia, émet un autre son de cloche, poursuit le journal.

« A l’en croire, il est propriétaire de la concession querellée depuis 1996, année de son achat, par la voie de la vente publique, auprès du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe. A l’époque, le pays s’appelait encore Zaïre. Le même Mokia soutient avoir été dépossédé illégalement de sa propriété en 1999 par un dignitaire de l’AFDL (Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo) », rappelle le journal.

Par la suite, profitant de sa condamnation et de son emprisonnement pendant 3 ans pour outrage à l’ancien Chef de l’Etat, rappelle Mokia, une banque de la place avec laquelle elle avait eu de démêlées judiciaires, en avait profité pour obtenir un jugement et vendre sa concession à Ngoyi Kasandji et au gouverneur de la Banque Centrale, Déogratias Mutombo.

Après un long feuilleton judiciaire au niveau des cours et tribunaux, signale cet acteur politique, l’affaire avait finalement atterri à la Cour Suprême de Justice, où il avait également obtenu gain de cause en mai 2018.

Sur le même sujet, Politico.cd note : Conflit foncier : Sakombi Molendo tranche en faveur de Gabriel Mokia, Ngoy Kasanji expulsé

« En conflit foncier avec Gabriel Mokia, il y a plusieurs mois déjà, l’ancien gouverneur du Kasaï-Oriental, Ngoy Kasanji vient d’être déguerpi de sa résidence située dans la commune de la Gombe, sur l’avenue Roi Baudouin » souligne Politico.cd.

Mediacongo signale pour sa part que la justice donne raison à Mokia, Ngoyi Kasanji déguerpi de sa résidence de la Gombe :

« Alphonse Ngoyi Kasanji se dit être surpris par cette situation car n’ayant jamais été notifié par la justice et parle d’un « règlement de compte politique », précise le media avant d’ajouter qu’au mois d’octobre 2019, Alphonse Ngoyi Kasanji, avait dénoncé la main noire du président Félix Tshisekedi intervenue dans la décision du ministre des affaires foncières dans le conflit qui l’oppose à Gabriel Mokia.

« J’attire l’attention de l’opinion sur le combat que vient de déclencher celui que nous considérons comme frère en instruisant à ses services de ravir ma parcelle au profit de Mokia alors que toutes les décisions de justice nous donnent raison et que nos certificats d’enregistrement sont inattaqués », avait-t-il dénoncé Ngoy Kasanji sur son compte Twitter, informe mediacongo

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner