Beni : la société civile recommande à l’armée de renforcer la discipline dans ses rangs


La coordination urbaine de la société civile de Beni se dit consternée par les circonstances de la mort de deux civils tués dimanche 16 août par balle par un présumé militaire FARDC dans la commune de Beu.

Le  président de cette structure, Kizito Bin Hangi, recommande ainsi aux FARDC de renforcer la discipline dans les rangs des militaires devenus, selon lui, incontrôlés. 

Il exige également des autorités de tout mettre en œuvre pour retrouver l’auteur de ce double meurtre.

Après son forfait, ce militaire identifié comme élément du 312e bataillon commando des FARDC, a abandonné son arme avant de prendre le large.

Un  avis de recherche est déjà lancé par le commandement de l’opération Sokola 1 grand Nord afin de le retrouver.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner