Beni : des miliciens cantonnés à Kalunguta à la base de l’insécurité dans la chefferie de Bashu

Des miliciens Maï-Maï cantonnés à Kalunguta sèment l’insécurité dans la chefferie de Bashu dans le territoire de Beni, a déploré vendredi 21 août, le député provincial Emile Saidi Balikwuisha. Il indique que ces combattants attendent toujours le processus de démobilisation communautaire.

« Ces éléments des forces négatives ne viennent pas de loin. Ils viennent de Kalunguta où le Chef de l’Etat leur avait demandé d’être cantonnés là-bas en attendant que des mesures utiles soient prises à leur égard. Mais nous avons regretté par le fait que cette mesure-là utile tarde de venir », affirme-t-il.

Pour Emile Saidi, le manque de prise en charge de ces combattants dans leur lieu de cantonnement les pousse à quitter le site de cantonnement pour retourner en brousse. Ils tracassent et extorquent les paysans.

« Certains parmi eux ont mieux jugé de retourner dans la brousse. Et ce que la population de Kanyihunga est en train de vivre aujourd’hui est la conséquence de cette mesure du Chef de l’Etat qui n’est pas exécutée en faveur de nos jeunes frères qui ont écouté son message de reddition », déplore-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner