Le FCC interpelle les autorités nationales pour mettre un terme à la tension à Kasumbalesa


Le Front Commun pour le Congo (FCC) interpelle les autorités nationales et celles de la province du Haut-Katanga pour mettre un terme à "la tension qui va de mal en pis" à Kasumbalesa.
Dans un communiqué publié lundi 24 août, après une réunion qui a rassemblé les présidents forces politiques membres du FCC à Kinshasa, le FCC met en cause les militants de l'UDPS comme instigateurs de cette montée de tension.  

Dans ce document, la conférence des présidents du FCC se dit inquiète de l’exacerbation des tensions depuis l’évacuation par les forces de l’ordre d’un groupe des militants de l’UDPS qui opéraient depuis plusieurs mois dans la zone neutre dite « Bilanga ». 
Le FCC appelle également les dirigeants de l’UDPS à s’impliquer dans l'encadrement de leurs membres pour mettre fin aux actes d’incivilité.      

A ce sujet, le secrétaire général de l’UDPS Augustin Kabuya a récusé un certain Isaac Tshiswaka comme cadre de l’UDPS et c’est lui qui est considéré comme instigateur de tous les désordres enregistrés à la frontière de Kasumbalesa. Position non soutenue par l’incriminé et ses partisans.
Les militaires FARDC et policiers ont investi ce mardi la base "Bilanga" à Kasumbalesa pour y restaurer le calme. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner