Kasaï : plus de 25 000 personnes contraintes au déplacement par les violences de Bakuakenge


Les violences communautaires qui ont ressurgi à Bakuakenge au début de ce mois ont contraint plus de 25 000 personnes au déplacement. Elles ont également généré des besoins humanitaires dans plusieurs secteurs de cette partie du pays disputée par le Kasaï et le Kasaï-Central. C’est ce que révèle une mission d’évaluation humanitaire effectuée du 13 au 17 août dernier dans les zones de santé de Bena Leka et Kakenge. 

 Le rapport publié à la suite de cette mission mentionne que les besoins en sécurité alimentaire nécessitent une réponse urgente. 

 Plusieurs organisations dont OCHA, le HCR, Caritas et ADRA ont pris part à cette mission d’évaluation. 

 A en croire le rapport publié lundi, entre 25% et 50 % des ménages déplacés ont perdu une partie importante de leurs articles ménagers essentiels suite à cette crise. 

 Plus de 350 abris ont été détruits ou endommagés dans les localités de départ des personnes déplacées. Certains ménages déplacés ont trouvé refuge dans les écoles des localités voisines. 

 Alors que le rapport renseigne que la majorité des ménages des zones de santé de Bena Leka et Kakenge ont comme principales sources de revenu l’agriculture et le petit commerce, plus de 75% des personnes interrogées lors de la mission mentionnent la nourriture comme étant leur besoin prioritaire. 

 Pour survivre, les ménages des déplacés envoient les enfants aller manger chez des voisins, empruntent de la nourriture ou se servent de la nourriture sauvage. 

 Les ménages d’accueil, eux, consomment les semences destinées à la prochaine saison culturale. 

 La mission d’évaluation estime que les besoins en sécurité alimentaire, les abris, la santé et la protection nécessitent une réponse de première urgence dans cette zone. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner